Interview de Bernard PETIT (Agence AU BOULOT et trésorier du Club-Aleva)

Le territoire d’Auterive n’échappe pas aux conséquences de la crise sanitaire. Néanmoins, nous pouvons observer que certains secteurs d’activités comme le BTP, la logistique et une partie de l’Industrie ont maintenu voir accru leur carnet de commande et donc cela génère de la demande de main d’œuvre supplémentaire. Le plus gros écueil que nous rencontrons et le recrutement des candidats potentiels. En effet, le bassin d’emploi est réduit en quantité et en qualité par rapport au niveau actuel de la demande et nous avons beaucoup de difficulté à recruter et ce même sur des métiers qui ne nécessitent pas de compétences particulières. Il est de fait nécessaire que le bassin Auterivain soigne son image et son dynamisme afin d’attirer de nouveaux talents.

Partager cette information